Pour donner suite à la publication du décret relatif aux mesures de confinement, Madame la Ministre des Sports a clarifié les applications de celui-ci dans une vision-conférence avec les présidents de fédération.

La crise sanitaire est de nouveau d’une extrême gravité et l’appel du Président de la République et de son Gouvernement est à la limitation de nos interactions sociales. Le confinement devient la règle.

Les écoles sont ouvertes, sur le temps scolaire et périscolaire. Les temps sportifs, dans le temps scolaire et périscolaire sont maintenus. La pratique privilégiée sera une pratique individuelle ou une pratique alternative telle que définie lors de la sortie du premier confinement. Se référer aux documents produits par le Ministère des Sports.

La pratique sportive est autorisée pour les sportifs professionnels, qui bénéficient d’une continuité de pratique, pour les sportifs de haut niveau et les espoirs, de même que les éducateurs sportifs professionnels pour le temps de l’enseignement et le maintien de leur activité physique. Les pratiquants sur prescription médicale et les personnes en situation de handicap pourront également obtenir une autorisation de pratique. Pour ce faire, une attestation va être mise à disposition sur le site du Ministère des Sports.

Les équipements sportifs (ERP de type X et PA) sont fermés au public. Seuls les publics prioritaires ou autorisés pourront pratiquer. Les ouvertures seront à la main des élus locaux à qui il sera demandé de garantir l’accès. La pratique se fera dans le cadre d’un protocole sanitaire renforcé.

Pour les adultes, la pratique est libre dans l’espace public, comme motif dérogatoire au confinement, pour une durée d’une heure, une fois par jour et dans un rayon d’un kilomètre autour de son lieu de vie. Le port du masque n’est pas obligatoire.

A noter que le ministère des Sports travaille avec l’AMF sur la définition du temps périscolaire, autour de la préparation d’une instruction permettant aux associations sportives de pouvoir étudier la possibilité de venir en soutien des établissements scolaires après 16h et le mercredi.

Ces informations clarifient le champ des possibles pour les clubs. Les compétitions sportives ne peuvent plus se dérouler sur le territoire pour nos disciplines. Les publics adultes prioritaires peuvent, localement et en se procurant une attestation, déterminer les conditions du maintien de leur pratique sportive en entraînement. Les clubs peuvent rester ouverts afin de permettre la pratique des publics prioritaires. Ils doivent également rester en veille de manière à évaluer l’opportunité, si elle se décide, d’accompagner les jeunes dans le temps périscolaire.

Je mesure et je partage avec vous à quel point ce re-confinement est une déception pour les clubs, les sportifs et les bénévoles de notre fédération. Le sport fédéré est un formidable outil pour forger l’esprit de résilience. Restons positifs, gardons l’espoir et l’envie de pratiquer et préparons la sortie de confinement au mieux pour nous permettre de rapidement reprendre une activité sportive quand les décisions gouvernementales nous le permettront.

La Fédération est disponible pour vous accompagner, aussi n’hésitez pas à vous rapprocher de vos responsables de commission et des services fédéraux.

Amitiés sportives
Boris Darlet